vendredi 1 septembre 2017

CES DEUX LA (Hommage à Mireille)



Il existe des amours tumultueuses
Des amours insensées
Des liaisons dangereuses
Mais il y a aussi le grand amour
L’amour avec un grand A
L’amour qu’ont vécu ces deux là.

C’était une évidence
Au parfum de vérité
Cet amour qui s’incruste
Celui qui se cramponne
Qui vous transporte ailleurs,
L’amour qu’ont vécu ces deux là.

Elle, tellement éprise
Le regardant dormir
Lui, tel un enfant
Juste se laissant chérir,
L’amour avec un grand A
L’amour qu’ont vécu ces deux là.

Mimi ! Elle lui a tout donné
Prête à tout sacrifier,
Sa carrière, ses projets
Juste pour pouvoir l’aimer
L’aimer à plein temps
Le bercer comme on berce un enfant,
L’amour avec un grand A
L’amour qu’ont vécu ces deux là.

Cette nuit la Grande Sauterelle
S’endort et rejoint les plus grands
Gabin, Blier, Ventura et Montand.
Lui, « l’homme pressé »
A tenu sa main jusqu’à son dernier souffle
S’accrochant encore à l’espoir
Que le ciel lui accorde encore un peu de répit
Pourtant, elle est partie sa Mimi.

Tel un orphelin brisé par le chagrin
Delon souffre et pleure
Il verse des larmes de sang
Pour sa Mimi qu’il aimait tant.
Il pleure cet amour avec un grand A
L’amour qu’ont vécu ces deux là.

Cet amour, indélébile empreint d’amitié
De tendresse, d’affection
Laissera à jamais dans nos souvenirs
L’image d’un couple mythique,
Et de l’amour avec un grand A
Celui qu’on vécu ces deux là.

Marie-Hélène Prévost


lundi 24 juillet 2017

BALADIN DE L'AMOUR



Tout au fond de son être
Un brin de mélancolie
S’attarde sur ses souvenirs
Source de ses envies.
Il rêve de bateau voguant
Sur l’océan entraînant
Derrière lui quelques
Nuages blancs.
Nuages cotonneux
Sous lesquels se cachent
Ses rêves les plus doux
Auxquels il se rattache.
Le chemin qu’il empreinte
Toujours bordé de strass
Est sa source de jouvence
Sa voie vers l’espérance.
Baladin de l’amour
Il flâne heureux, tranquille
Jusqu’à ce qu’un beau jour
Son cœur enfin vacille.


Marie-Hélène Prévost